Quantcast

Calendrier

Mai 2013
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Présentation

Recherche

Lundi 7 mai 2012 1 07 /05 /Mai /2012 11:12

Les années 2009 et 2010 nous avaient permis de gagner en visibilité, en réactivité, en crédibilité. Elles avaient permis de nouer de nouveaux partenariats, de renforcer nos liens avec les représentants institutionnels, de nous renforcer en adhérents et militants et d’ouvrir la voie à des projets plus ambitieux.
L’année 2011 s’affirme d’emblée comme le cinquième anniversaire de notre section née en janvier 2006. Un anniversaire qui va être l’occasion de faire un premier bilan de notre activité et de tracer les perspectives d’avenir.

Le 12 Janvier 2011, notre section tient son Assemblée Générale annuelle. A cette occasion, Jean-Marie Harson, Délégué Départemental de la Halde est notre invité.

Le 20 janvier : le Président de la licra accorde un entretien à Midi Libre à l’occasion de l’anniversaire de la section et à la veille de notre premier Dîner de Gala. Il appelle au réveil des consciences contre la montée de la xénophobie.

Samedi 21 février 2011 : la LICRA Nîmes organise son premier Dîner de Gala. Invité de marque : Jean-François Kahn écrivain, journaliste, homme politique. Près de 90 personnes, adhérents, sympathisants, amis de la LICRA mais aussi de très nombreuses personnalités ont répondu à notre invitation.
Parmi elles, des élus de la Ville, du Département et de la Région bien sûr, mais aussi de nombreuses personnalités du monde de l’éducation et du monde judiciaire, magistrats, avocats, des représentants des églises... bref, une grande diversité.
La soirée est rythmée par le mot d’accueil du Président, rappelant les actions menées par la section depuis sa création et traçant les lignes de ses engagements à venir, puis par l’intervention de Jean-François Kahn sur le thème « Une autre société est-elle possible ? ». Le débat qui suit avec les invités se prolonge jusqu’à la fin de la soirée.
Aux dires de chacun, une belle initiative à renouveler.

Du 14 au 25 mars notre association fait sa « Semaine » : c’est le rendez-vous avec la Semaine de l'Education Contre le Racisme. A cette occasion, nous proposons un cycle de conférences et une exposition sur le thème : « Histoire des migrations aux XIXème et XXème siècle ».
 
 
Cette « Semaine » est réalisée en partenariat avec le Centre Départemental de Documentation Pédagogique, le Lycée Dhuoda, le Lycée Hemingway, le Lycée St Vincent de Paul, la LICRA Bordeaux-Gironde, la librairie TEISSIER et avec le soutien de la Ville de Nîmes, du Conseil Général du Gard et de la Région Languedoc-Roussillon.
Plus de 300 personnes visiteront l’Exposition. Plusieurs centaines d’élèves assisteront aux conférences qui leur sont proposées.

21 avril : l’UNEF organise au sein de l’Université Vauban un Forum contre les discriminations. Nous répondons favorablement à leur invitation. Cette première expérience est positive et nous permet de tisser des liens avec les étudiants. Nous nous promettons de lui donner une suite.

28 avril : la licra est invitée pour la première fois au Dîner annuel du Conseil Régional du Culte Musulman.

10  mai : notre association participe à la commémoration de l’abolition de l’esclavage sur invitation du Préfet autour d’une Exposition visible en Préfecture.

11 mai : pour la deuxième année consécutive, notre association invitée par le Centre Départemental de Documentation Pédagogique tient un stand au Salon des Ressources Educatives qui se tient à Nîmes.

21 mai : la Licra Nîmes présente au Conseil Fédéral à Paris se voit confier l’accueil de la prochaine Convention Nationale les 17 et 18 mars 2012.
Dès ce moment là une partie importante de notre activité est mobilisée à la préparation et l’organisation de cette Convention.

Les Rendez-vous notamment avec les partenaires institutionnels vont se multiplier.
Le 26 mai, nous sommes reçus par le Président de la CCI de Nîmes le 29 juin par la Région Languedoc-Roussillon, le 8 juillet par la Direction de l’EPCC du Pont du Gard, le 20 juillet par le Conseil Général et le 29 juillet par la Ville de Nîmes.....

Dans la même période notre association poursuit son travail au sein de la COPEC et notamment dans le groupe « Education ».

Le 12 juillet nous sommes présents à la séance plénière de la COPEC.

Dès le 26 mai est mise à l’ordre du jour la signature d’une Convention de partenariat avec Police, Ecole Nationale de Police et Gendarmerie. Une première réunion de travail se tient en Préfecture.

Fin août marque après de courtes vacances la reprise de nos démarches et contacts, toujours dans le cadre de la préparation de la Convention Nationale.

10 septembre : notre association participe au Forum des Associations de la Ville.

18 octobre : nouvel entretien du Président de la licra à Midi Libre. Un entretien qui fait suite à la répétition de violences à caractère raciste et homophobe à Nîmes.

28 novembre se tient l’audience en correctionnelle de l’agresseur de M. Saadoun, septuagénaire juif.  Les faits se sont déroulés à la sortie de la synagogue en avril 2010. Nous avions alors publié un communiqué de presse et condamner les faits à caractère antisémite notoire. Nous nous étions constitués partie-civile. C’est Me Jean-Luc BONNET avocat qui représente notre association lors de cette audience. Les faits et leur caractère antisémite sont reconnus. L’agresseur est condamné pour ces faits.

7 décembre : nouvelle réunion de travail en Préfecture sur la Convention Police/Gendarmerie.

28 décembre : Rencontre avec le Colonel POTY, Commandant du Groupement Départemental de Gendarmerie Nationale. Cet entretien s’inscrit dans la suite de la réunion de travail du 7 décembre.
Nouveaux rendez-vous avec la CCI et l’Office du Tourisme dans le cadre de la préparation de la Convention Nationale.

L’année 2011 s’achève avec en perspective pour tous la tenue de la Convention Nationale de la Licra en mars 2012. Un évènement exceptionnel dont nous pressentons la portée, la dimension
- d’abord dans les combats qui sont les nôtres pour promouvoir les valeurs de liberté d’égalité de fraternité de laïcité et pour lesquelles il faut réaffirmer sans cesse notre attachement. 
- dans la visibilité que va nous donner bien sûr la tenue de cette Convention dans le contexte de la campagne des « présidentielles » et ses enjeux.
- dans la résonance que devrait trouver ici nos propositions  pour une France plus fraternelle.
- dans la conviction qu’elle permettra de gagner ainsi de nouvelles forces pour poursuivre et développer les actions de notre section dans ce département.

C’est donc mobilisés, attelés à la réussite et au succès de cette Convention que nous terminons cette année 2011.


Patrice BILGORAI
Président de la Licra Nîmes

Par licra30 - Publié dans : Notre actualité
Voir les 0 commentaires
Samedi 3 mars 2012 6 03 /03 /Mars /2012 10:01
  • Vendredi 16 mars


9h30-18h30  : Formation de l’Ecole des militants - « Organiser sa section et trouver des financements »
Animée par Roger Benguigui et Lydia Natiez

Réservée exclusivement aux : président, secrétaire général et trésorier de section
Lieu : CDDP Gard – 58 rue Rouget de Lisle, Nîmes

13h30-15h30 : Atelier Scientifique n°1 : « Tous différents mais tous semblables »

15h30-17h30 : Atelier Scientifique n°2 : « Tous différents mais tous semblables »

18h00 : Conférence : « La génétique face aux discriminations raciales et ethniques » par Bertrand Jordan, biologiste moléculaire, Directeur de recherche au CNRS, et Christian SIATKA Directeur de l'Ecole de l'ADN

Lieu : La conférence se déroulera à l'Université des Carmes - place des  Carmes, Nîmes

Lieu : Les ateliers se dérouleront à l’Ecole de l’ADN - 19 Grand’Rue, Nîmes

18 places par atelier étant disponibles, les congressistes admis à chaque atelier en seront informés par mail.
La conférence est ouverte à l’ensemble des adhérents Licra.

conf licra 16 03 201217h30 : Conférence : « Ethique et Publicité »
Par Gérard Unger, 1er Vice-président de la Licra et PDG de Métrobus

Lieu : CCI, 12 rue de la République, Nîmes

19h45 :  Soirée Bodega

Lieu  : CCI, 12 rue de la République, Nîmes

 

  • Samedi 17 mars


Lieu : Les travaux de la journée se dérouleront au Novotel Atria - 5 Boulevard de Prague - Nîmes

9h00 :  Accueil des participants

9h30 : Ouverture de la Convention par Alain Jakubowicz, Président de la Licra et Patrice Bilgorai, Président de la Licra Nîmes

10h00 -12h00 : Travail des Commissions

12h30-14h00 : Cocktail déjeunatoire
Réception des congressistes par M. Jean-Paul Fournier, Sénateur-Maire
Lieu : Hôtel de Ville - Place de l’Hôtel de Ville

14h30-17h00 : Echange-débat : « 50 propositions de la Licra pour une France plus fraternelle »

18h30 : Départ vers le Pont du Gard
Déplacement en bus au départ du Novotel Atria

20h30 : Dîner Républicain

Réception des congressistes par M. Christian Bourquin, Président du Conseil régional de la région Languedoc-Roussillon
Lieu : Pont du Gard

  • Dimanche 18 mars


Lieu : Les travaux de la journée se dérouleront à la CCI - 12 rue de la République - Nîmes

9h30-12h00 : Compte-rendu des Commissions - Présentation des Rapports d’activité et financier

12h30-14h00 :  Cocktail déjeunatoire
Réception des congressistes par M. Damien Alary, Président du Conseil Général
Lieu : Hôtel Mourret

14h30-16h00 :  La parole aux sections - Débat général et fin de la Convention


 reception_cg1.jpg

Réception à l'hôtel du département, en présence de Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard, de Alain Jakubowicz, Président de la Licra et de Patrice Bilgorai, Président de la Licra Nîmes.

reception_cg2.jpg


 Avec le soutien de la Ville de Nîmes, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nîmes, du Conseil Général du Gard et de la Région Languedoc-Roussillon. Et en partenariat avec l’Ecole de l’ADN et l’IFAG.

               logos

Par licra30 - Publié dans : Notre actualité
Voir les 0 commentaires
Dimanche 5 février 2012 7 05 /02 /Fév /2012 10:53

Midi Libre - Édition du dimanche 05 février 2012

Patrice Bilgorai : "La LICRA n'est ni de droite ni de gauche"

 

midilibre_05_02_2012.jpg

Par licra30 - Publié dans : Communiqué de Presse
Voir les 0 commentaires
Mardi 18 octobre 2011 2 18 /10 /Oct /2011 11:01

Midi Libre - Édition du lundi 18 octobre 2011

Patrice Bilgorai : "Il y a un climat social malsain dans la ville"

 

"C’est très rare d’avoir autant de faits similaires rapprochés dans le temps", s’alarme Patrice Bilgorai. (Photo archives STÉPHANE BARBIER)

Nîmes serait-il touché par une vague d’actes violents à caractère raciste ? Le président de l’antenne nîmoise de la Licra se dit inquiet de constater de telles agressions et évoque le contexte.

Quel regard porte la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) sur les faits de violence à Nîmes qui pourraient être à caractère raciste ?

patrice bilgorai-copie-1

J’ajouterai les propos homophobes dont a été victime une personne en août dernier sans oublier l’agression d’un octogénaire devant la synagogue de Nîmes il y a plus d’un an. Que les propos tenus soient homophobes ou xénophobes, ce sont les mêmes réflexes et c’est inquiétant.

Le 28 novembre prochain, lors du procès de l’agresseur de l’affaire de la synagogue, la Licra pourrait d’ailleurs se porter partie civile. Notre organisation aurait la même position si les derniers faits de violence en date s’avèrent être à caractère raciste.

Peut-on parler de recrudescence des violences à caractère raciste à Nîmes ?

C’est très rare d’avoir autant de faits similaires rapprochés dans le temps. On a même vu à Nîmes des violences au Mas de Mingue entre musulmans et des confrontations entre communautés. Le racisme n’a pas de couleur. Il est vrai que la région n’offre pas un contexte facile. Comme le montrait Pagnol, l’étranger, c’est celui qui habite le village voisin.

Des légionnaires sont impliqués dans plusieurs faits de violence. Ça vous interpelle ?

On sait que le corps de la Légion étrangère accueille des hommes de toute origine. On ne veut pas faire d’amalgame. Après, la Licra peut envisager de rencontrer des représentants de la Légion étrangère mais qu’est-ce que ça pourrait apporter ? Je pense qu’il serait mal venu de généraliser.

Le contexte de l’élection présidentielle peut-il être propice à des actes racistes ?

À Nîmes, on s’attend à un climat plus tendu ces prochains mois. Mais il faut englober de

s actes racistes dans les faits de violence qui me semblent en augmentation.

Je travaille au lycée Dhuoda et dernièrement, cet établissement a été le cadre d’incidents, de caillassage. C’est la première fois que je voyais ça. Encore aujourd’hui, un élève s’est fait racketter. Je crois que nous sommes dans un climat social de crise, très malsain, avec internet qui libère la parole xénophobe.

Qu’attendez-vous des politiques en cette période électorale ?

Il faut arrêter la surenchère des propos qui stigmatisent ces derniers mois les roms, les réfugiés, les musulmans, les étrangers en situation irrégulière. Ça alimente un climat qui se prête à ce type de violence. Il faut de la sérénité. Les élus ont par exemple un travail considérable à faire pour lutter contre la discrimination au travail.

L’anniversaire de la répression des Algériens à Paris il y a 50 ans célébré le 17 octobre peut-il aider au travail de mémoire ?

Je pense que la France devrait reconnaître la responsabilité de l’État dans ce genre de dossier. On en a besoin car ce genre d’événements, ça laisse des traces.

Propos recueillis par YAN BARRY

 

Par licra30 - Publié dans : Communiqué de Presse
Voir les 0 commentaires
Mardi 11 octobre 2011 2 11 /10 /Oct /2011 14:53

Paris  le 11 octobre  2011 : Communiqué de Presse

« Faute d’une régulation suffisante, la Toile est aujourd’hui un accélérateur du phénomène de banalisation de l’acte raciste » : c’est sur ce constat amer posé par président de la LICRA, Alain Jakubowicz, que s’est ouverte ce matin à Paris la Conférence organisée par la LICRA et l’INACH (International Network Against Cyberhate) pour la préservation de l’environnement virtuel. Le nombre de contenus racistes et antisémites pour lesquels la LICRA a été sollicitée a augmenté de 74% ces douze derniers mois.

En dépit de cette hausse exponentielle des contenus délictueux sur le Web, l’harmonisation des législations internationales relève toujours de l’utopie et les pouvoirs publics français, de leur côté, demeurent encore trop attentistes.

La LICRA déplore à ce propos l’absence de réaction du gouvernement au rapport  (« Lutter contre le racisme sur Internet ») que  Madame Isabelle Falque-Pierrotin a remis au Premier Ministre il y a maintenant plus de 18 mois.

Sans sombrer dans le pessimisme, Alain Jakubowicz a appelé à la responsabilité individuelle et collective de tous les acteurs d’Internet pour que la Toile ne devienne pas la vitrine mondiale de la haine.


Contact presse
Delphine Auffret : t+33(0)1 45 08 88 66 | p.+33( )7 86 62 92 09 | dauffret@licra.org

Par licra30 - Publié dans : Communiqué de Presse
Voir les 0 commentaires
Contact - C.G.U. - Signaler un abus